Lectures

La poésie de René Depestre

Un #lundipoésie haïtien avec le grand poète René Depestre.
Activiste politique, essayiste, professeur, exilé, soutien de Cuba puis déçu du régime, ami proche d’Aimé Césaire le poète est un militant dans ses actes comme dans ses textes.

Je vous partage aujourd’hui le poème “Les armes de mon sang”, extrait du recueil Minerai noir, une anthologie personnelle publié @editionspoints.

Ils veulent que mon cœur fasse des blessures
Du fouet les lèvres charnues de ses chansons
Que j’envoie des baisers à la torche qui guette
Le rhum noir de ma vie, ils veulent que mon cou
A l’heure qui précède la potence envoie
Des fleurs à la corde que mes chevilles d’esclave
S’en aillent sur les toits crier la louange
Des chaînes que ma joue fasse de la gifle
Son beau ciel de Mai sa chaude bien-aimée.
Mais mon sang ne veut plus jouer les plaies du Christ
Chaque soir il couve sur son livre de bord
Le feu qui montera à l’assaut des tyrans.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *