Lectures

Où va l’argent des pauvres, Denis Colombi.

Publié aux Editions Payot

S’ils sont pauvres, c’est parce qu’ils ont un défaut ou parce qu’ils ont fait des erreurs, alors notre propre situation, si elle est plus favorable, est justifiée – et si nous sommes nous-mêmes pauvres, nous pouvons penser qu’au moins, nous ne sommes pas comme ça et que demain, nous nous en sortirons, contrairement aux ‘véritables pauvres’.

Les pauvres manquent d’argent, de cela nous sommes certains. Mais le peu dont ils disposent qu’en font-ils ? La plupart d’entre nous en a une idée, résultant souvent plus de notre imagination ou de nos croyances que de nos connaissances.
Les pauvres le sont-ils car ils ne savent pas maîtriser l’argent ? Ou parce que leur argent ne leur “appartient” pas vraiment ?

Ce livre est passionnant ! Il déconstruit pas à pas, et avec beaucoup de pédagogie, ce que représente l’argent lorsqu’on en a peu, comment ceux qui ne le sont pas perçoivent les pauvres, quel rôle peut jouer le superflu dans une vie constamment attentive aux dépenses, à quoi servent les pauvres dans une société …
J’ai beaucoup appris grâce à cette lecture qui m’a confrontée à mes biais personnels concernant la pauvreté. J’ai découvert la notion de “dépenses contraintes” qui vient se combiner à celle de “pouvoir d’achat” pour l’amenuiser un peu plus. Bref, je n’ai pas fini d’y réfléchir !
Je vous conseille vraiment cet essai.

Je me lance dans le #jeudijessaie pour me changer les idées mais ne vous inquiétez pas, le #jeudiphotographie ne disparait pas 😊

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *