Portraits de femmes

Portrait de femme : Aphrodissia

Bienvenue @ledevorateur qui a choisi de nous parler d’Aphrodissia, héroïne de Marguerite Yourcenar pour ce quatrième #portraitsdefemme partagé.

La veuve Aphrodissia est l’héroïne de la nouvelle éponyme, dans le recueil Nouvelles orientales de Marguerite Yourcenar. C’est une nouvelle très courte : dans un village grec, les habitants s’apprêtent à brûler le corps de Kostis le Rouge. Ce bandit a enfin été attrapé, il ne volera plus, il ne tuera plus.
Quand les villageois sont venus annoncer la nouvelle à la veuve Aphrodissia, dont le mari, le vieux pope Kostaki a été assassiné six ans plus tôt par Kostis, elle a manqué tout leur révéler : Kostis était son amant. Au creux de son bras, un tatouage prouve d’ailleurs son amour pour Aphrodissia. Elle doit le faire disparaître…

En quoi Aphrodissia est-elle un personnage féminin marquant?
La veuve Aphrodissia est un personnage qui m’a beaucoup marqué, alors qu’on la suit sur une douzaine de pages à peine. Elle est mystérieuse, elle a ses secrets. Mais elle est forte. Elle a caché son amour adultère pendant toutes ces années aux yeux du village et des convenances sociales. En nous faisant revivre ses souvenirs, l’autrice nous oblige à accepter le point de vue de cette femme. Nous devenons Aphrodissia, protégeant son secret.

À qui conseiller cette lecture ?
À toutes celles et ceux qui aiment les nouvelles, qui en si peu de pages, nous transportent dans une autre vie, un autre corps. À qui veut découvrir Marguerite Yourcenar par de courts récits accessibles, intelligents et beaux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *