Portraits de femmes

Portrait de femme : Calpurnia

Bienvenue @palir_au_soleil qui a choisi de nous parler Calpurnia, l’héroïne de Jacqueline Kelly pour ce troisième #portraitsdefemme partagé.

1899. Calpurnia, 11 ans vit au Texas avec ses parents et ses six frères. De nature curieuse, elle profite de chaque instant de liberté pour aller observer la nature autour d’elle, s’en émerveiller et s’interroger sur le pourquoi du comment d’un tas de phénomènes étonnants et incompréhensibles. Dotée d’un petit carnet elle note ses observations, aidée par son grand-père qui se révèle être un formidable complice de sa passion de petite naturaliste. Mais étant la seule fille de la famille, on attend d’elle un comportement plus seyant et adapté à la notion de femme d’intérieur, savoir broder et jouer au piano, entre autres choses.

En quoi Calpurnia est-elle un personnage féminin marquant?
Contemporaine de Anne of the Green Gables, moins connue que cette dernière mais aussi joliment tressée, j’avais à cœur de choisir une jeune héroïne, inspirante par sa capacité à rêver et à faire de son rêve son métier. Calpurnia est curieuse, intelligente, vive d’esprit, espiègle, optimiste et pleine de bon sens. C’est un esprit libre qui n’a que faire des traditions et des qu’en dira-t-on ; en choisissant de devenir une femme de sciences, domaine réservé aux hommes, elle incarne si jeune, toute féministe qui s’ignore.

A qui conseiller cette lecture ?
C’est un livre destiné à la jeunesse mais que tout amoureux.se de la nature pourrait lire, avec en prime une très belle histoire de relation intergénérationnelle entre Calpurnia et son grand père. Et pour celles et ceux qui recherchent un livre doux, positif et émouvant, celui-ci répondra merveilleusement à l’appel.

Traduction de Diane Menard.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *