• Lectures

    Peindre, pêcher et laisser mourir, Peter Heller.

    Traduit de l’anglais par Céline Leroy. @celine2405 “Un bon tableau devrait faire ça. Inviter le regardeur à entrer en lui d’où qu’il se tienne, l’entraîner dans un voyage différent de celui qu’expérimentera son voisin. J’adorais ça, observer plusieurs personnes regarder un tableau au même moment. Parce que c’était la transformation qu’il provoquait : devant une œuvre de qualité un spectateur cesse de voir pour commencer à regarder, une action plus précise, une prise en chasse, une quête, comme on recherche le bateau d’un être aimé sur la ligne d’horizon, ou un élan entre les arbres. Devant un bon tableau, il cherche les indices de sa propre existence.“ Un peintre américain renommé…

  • Lectures

    Refuge, an unnatural history of family and place, Terry Tempest Williams.

    “Grief dares us to love once more.”  En 1983, l’auteure apprend que sa mère se meurt d’un cancer au même moment où la montée des eaux du lac Great Salt menace d’engloutir le refuge pour oiseaux au sein duquel elle est fortement investie. Ce livre est le récit intime de ces deux cataclysmes, l’un familial l’autre environnemental.  Ce livre est une force puissante qui travaille en moi; il va me nourrir et m’accompagner durablement. Beaucoup de phrases m’ont marquées, je ne peux pas toutes les partager ici. Je ne peux que vous conseiller cette lecture du fond du cœur. Je vais, de mon côté la reprendre avec un crayon et…

  • Lectures

    La constellation du chien, Peter Heller.

    Traduit de l’américain par Céline Leroy. “Je veux être deux personnes en même temps. Une prend la fuite.“ Après la grande grippe qui a décimé la quasi-totalité de la population américaine, deux hommes survivent au cœur du Colorado. Ils sont très différents. L’un est un homme d’action tendance militaire survivaliste; il se charge de défendre leur périmètre, un aérodrome abandonné.L’autre – le narrateur – est un féru de poésie chinoise, épris de la nature et pilote amateur ; il pêche et chasse avec son chien pour les nourrir et survole les alentours dans un petit Cessna – comme une vigie.Après la pandémie, la nature a repris ses droits et les…

  • Lectures

    Where the crawdads sing, Delia Owens.

    “She knew the years of isolation had altered her behavior until she was different from others, but it wasn’t her fault she’d been alone. Most of what she knew, she’d learned from the wild. Nature had nurtured, tutored, and protected her when no one else would.“ Dans les marais de Caroline du Nord vivent une multitude d’animaux et de plantes. Cet écosystème luxuriant et sublime abrite également une enfant abandonnée par sa famille, qui va survivre seule nourrissant les rumeurs et moqueries sur “la fille des marais”. Le roman raconte son histoire, sa passion pour son environnement, son cœur brisé par les abandons et trahisons successives, et sa force impressionnante.…

  • Lectures

    Indian Creek, Pete Fromm.

    Traduit de l’anglais par Denis Lagae-Devoldere. “Quand je montais assez haut, je me retrouvais à l’intérieur même des nuages, et la distance se transformait alors en un gris de néant, la pluie laissant sur mes vêtements détrempés de minuscules perles de cristal.“ L’auteur, alors étudiant, accepte sur un coup de tête un job saisonnier pour l’hiver 1978. Celui-ci consiste à “surveiller” des œufs de saumon dans une rivière au beau milieu de l’Idaho en s’assurant que l’eau continue à circuler sous la glace. A part quelques gestes quotidiens vite épuisés, il va donc devoir affronter le froid, la neige, l’ennui et surtout l’isolement. Une expérience incroyable que l’auteur rapporte avec…

  • Lectures

    Une terre d’ombre, Ron Rash.

    Traduit de l’anglais par Isabelle Reinharez. “La falaise la dominait de toute sa hauteur, et elle avait beau avoir les yeux baissés, elle sentait sa présence. Même dans la maison elle la sentait, comme si son ombre était tellement dense qu’elle s’infiltrait dans le bois. Une terre d’ombre et rien d’autre, lui avait dit sa mère, qui soutenait qu’il n’y avait pas d’endroit plus lugubre dans toute la chaine des Blue Ridge.“ Au cœur de la nature américaine et à l’écart de la petite bourgade locale vivent un frère et une sœur. Il est revenu amputé d’une main de la première guerre mondiale et elle est considérée comme une sorcière…