Lectures

Agathe, Anne Cathrine Bomann.

Traduit du danois par Inès Jorgensen.
@jailu_editions

En réalité, ce que je voulais dire, c’est que je ne savais absolument pas comment parler à une autre personne en dehors des quatre murs de mon cabinet. Il y avait à présent si longtemps que je n’avais pas mené une conversation normale avec quelqu’un que cela faisait mal d’y penser.

Un psychiatre compte les jours et les rendez-vous qui le séparent de la retraite. Ils ne s’intéresse plus que très mollement à ses patients et vivote en attendant on ne sait quoi. L’arrivée imprévue d’une nouvelle patiente et les congés pris par son assistante vont, sans bruit, grignoter son indifférence…

Je suis restée complètement hermétique à ce court récit. Il est charmant et délicat à sa façon mais ne m’a pas intéressée.
Peut-être n’était-ce pas le bon moment pour le lire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *