Lectures

Aller simple, Erri de Luca

Un #lundipoésie avec les mots d’Erri de Luca dans son recueil Aller simple, en version bilingue et traduit de l’italien par Danièle Varlin.
Editions Gallimard

Des textes assez mélancoliques, parfois même un peu amers, dont la simplicité et l’acuité sont touchantes.
Je vous partage le poème Deux.

Quand nous serons deux nous serons veille et sommeil,
nous plongerons dans la même pulpe comme la dent de lait et la deuxième après, nous serons deux comme sont les eaux, les douces et les salées,
comme les cieux, du jour et de la nuit,
deux comme sont les pieds, les yeux, les reins,
comme les temps de la pulsation
les coups de la respiration.
Quand nous serons deux nous n’aurons pas de moitié
nous serons un deux que rien ne peut diviser.
Quand nous serons deux, aucun ne sera un,
un sera l’égal de personne
Et l’unité consistera dans ce deux.
Quand nous serons deux
même l’univers changera de nom
il deviendra différent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *