Lectures

Ce genre de petites choses, Claire Keegan.

Traduit de l’anglais par Jacqueline Odin.

Bientôt, il se ressaisit et conclut que rien ne se reproduisait jamais ; à chacun étaient donnés des jours et des occasions qui ne se présenteraient pas une seconde fois. Et n’était-ce pas doux d’être là où on était et, par exception, de laisser l’atmosphère vous ramener dans le passé, malgré le bouleversement, au lieu de toujours examiner la mécanique des journées et les difficultés futures, qui n’apparaîtraient peut-être jamais.

En 1985, dans une Irlande marquée par la pauvreté, un homme s’affaire avant Noël. Le froid a saisi le pays depuis plusieurs jours et, en tant que marchand de bois et de charbon, il lui faut livrer tous ses clients avant les fêtes. Son histoire personnelle et son éducation l’ont rendu particulièrement sensible à la bonté et à la générosité.
Alors qu’il vient livrer le couvent voisin – dont on accuse à mots couverts les sœurs d’exploiter les filles non mariées dans leur blanchisserie et de gagner de l’argent en plaçant leurs enfants illégitimes – il découvre dans la réserve à charbon une jeune femme grelottante qui y a passé la nuit.
Cet homme généreux va alors sonder son âme et sa mémoire pour trouver comment agir.

Quelle pépite que ce très court récit !
C’est à la fois un texte limpide qui met à nu le cheminement intérieur d’un homme qui veut vivre selon son cœur et une description simple mais frappante du rejet par l’indifférence ou la crainte.
Je vous le recommande vivement !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *