Lectures

Ces orages là, Sandrine Collette.

La nature est le premier modèle de la duperie et de la cruauté, mais cela, ce sont des mots que l’humain a mis dessus : juste, c’est la nature. Il n’y a qu’à suivre son exemple.”

Une jeune femme s’échappe d’une relation abusive. Elle tente de reconstruire cœur, corps et âme, de s’inventer une nouvelle vie en dehors de l’emprise. Sera-t-elle suffisamment forte, suffisamment prête si elle recroise le chemin de son bourreau ?

Je n’ai pas du tout aimé ce livre. Le sujet est fort et j’étais prête à plonger, à être bouleversée. Au lieu de cela, j’ai été agacée par l’écriture hachée qui m’a semblée cette fois-ci sans finesse et par l’accumulation de ficelles narratives.
Cette auteure m’aura autant emportée (avec Et toujours les forêts ou Les larmes noires sur la terre par exemple) qu’exaspérée (avec Six fourmis blanches ou celui-ci) 😳

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *