Pensées

Poésie découpée (5)

J’essaie encore et je compose des textes hasardeux avec les mots tombés du livre abandonné…
.
J’ai resserré ma main
Sur cette poussière liquide
En retenant mon souffle
.

Sous le soleil du plein été,
Aucune ombre.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *