Lectures

De pierre et d’os, Bérengère Cournut.

Editions Le Tripode

Durant ma longue nuit d’Inuit, j’ai appris que le pouvoir est quelque chose de silencieux. Quelque chose que l’on reçoit et qui – comme les chants, les enfants – nous traverse. Et qu’on doit ensuite laisser courir.”

Une fracture de la banquise sépare soudainement une jeune fille inuit de sa famille. Seule dans le froid et la nuit arctiques, elle se met en marche pour survivre. Au gré des rencontres et des épreuves physiques comme spirituelles, sa singularité et son lien avec les esprits se révèlent…

Encore un superbe roman de Bérengère Cournut !
J’avais adoré “Née contente à Oraibi” qui se passait chez les Indiens Hopi et j’ai tout autant aimé celui-ci également construit autour d’un personnage féminin puissant. L’écriture déploie ses charmes délicats et l’on voyage dans des contrées lointaines à tout point de vue.
Un vrai plaisir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *