Lectures

Dernière saison avant l’amour, Marly Swick.

// VACANCES//

Traduit de l’anglais par Françoise du Sorbier.
@editions1018

Les petites filles se sont arrêtées de courir et se sont laissées tomber sur l’herbe, en levant vers moi un regard plein d’espoir, comme si elles s’attendaient à ce que je leur dise quelque chose de vraiment important. Mais je ne savais pas quoi leur dire d’autre – elles avaient l’air si jeunes et si confiantes-, alors je me suis dépêchée de retraverser la pelouse, comme si j’avais brusquement entendu le téléphone sonner ou ma mère m’appeler.”

Des nouvelles comme en suspens, à la fois très justes et assez mélancoliques, qui s’attachent à des moments de basculement.
L’attente d’un enfant, d’une amorce de séparation, la perte d’une maison et le début d’une vie nouvelle, le passage de l’enfance à l’adolescence : tout ces états de transition fugaces et difficiles à nommer sont admirablement racontés.

Une lecture parfaite pour l’entre-deux des vacances, entre la lecture dans la chaise-longue et la plongée dans la sieste impromptue 😊

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *