Lectures

Fils de la providence, T2. Herbjørg Wassmo.

Je crois qu’au début je fus attiré par le débat. Partant de la théorie de Mère Karen selon laquelle la parole est trompeuse, ou tout au moins déformante. Et qu’il était dangereux d’aimer les livres si l’on a pas cette vérité présente à l’esprit.

Comment Benjamin, fils de Dina, enfant troublé devenu adulte inconstant prend enfin la décision qui fera de lui un homme … J’ai beaucoup aimé cette lecture et l’art d’Herbjørg Wassmo de nous faire cheminer en compagnie de personnages parfois méprisables mais toujours sensibles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *