Lectures

Folles nuits, Joyce Carol Oates.

Traduit de l’anglais par Claude Seban. 

Il pensait parfois qu’il s’était réveillé dans le corps de son vieux père, qu’il avait méprisé dans son enfance. Il est terrible de se réveiller dans le corps de son vieux père que l’on a méprisé dans son enfance. Une blague très cruelle mais néanmoins très appropriée.” 

On continue avec Madame Oates mais en découvrant ses textes courts pour célébrer #maiennouvelles lancé par @theflyingelectra et @hopsouslacouette ! 

5 auteurs de renom dont l’auteure raconte les derniers jours avec délectation en endossant les manières de leurs propres styles… Poe devient gardien de phare et sombre dans la démence, Emilie Dickinson est transformée en androïde placée chez un couple aisé en mal de poésie, Hemingway prépare inlassablement son suicide : bref tout est à la fois logique et complètement barré ! 

Ce bouquin a été une halte parfaite pour les transports en communs, je vous la recommande pour sa bizarrerie et la qualité de son écriture. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *