Lectures

Je suis une maudite sauvagesse, An Antane Kapesh.

Version bilingue, traduction de l’innu par José Mailhot.
@memoiredencrier

Je sais bien qu’aujourd’hui il est très difficile de me montrer ma vie d’Indienne parce que ma culture n’existe plus. Quand je réfléchis à cela, il n’y a que dans ma tête que je conserve la manière dont moi je vivais.”

An Antane Kapesh, auteure innue, écrit ce livre dans les années 70. Elle y décrit l’œuvre de dépossession persistante menée par les Blancs pour arracher son identité à son peuple.
Ayant vécu en nomade selon sa culture jusqu’à ses 27 ans puis ayant élevé ses huit enfants dans le cadre imposé par le gouvernement canadien, elle rapporte son expérience et la théorise pour que sa voix soit entendue.

Un livre qui noue le ventre. Je ne sais pas quoi dire de plus tant cette voix m’arrive avec vigueur à travers nos différences, m’impressionne par sa résolution et sa pensée, me semble un cri infini.
Le chapitre sur les journalistes et les cinéastes et sur l’absence de représentation de la culture innue m’a particulièrement touchée.
Je vous conseille cet essai de tout mon cœur et je remercie une fois de plus ma médiathèque pour la richesse de son fond : c’est bien simple, à la fois que je cherche un bouquin, je l’y trouve !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *