Lectures

“La petite bête qui monte ça me terrorifie, paroles d’enfants à un psychanalyste”, Eric Didier

Un #lundipoésie saisissant avec un petit livre singulier publié chez @lenouvelattila : “La petite bête qui monte ça me terrorifie, paroles d’enfants à un psychanalyste” par Eric Didier.

Il ne s’agit donc pas d’un livre de poésie à proprement parler mais bien d’un recueil de mots d’enfants plus ou moins grands, saisis au vol par le psychanalyste dans toute la puissance du langage. Tour à tour émouvants, glaçants, enchanteurs ou sans appel ces mots laconiques ont une force d’évocation remarquable qui me donne envie d’en parler ce matin.

Je vous partage ici quelques-uns de ces aphorismes pour qu’ils vous accompagnent en ce début de semaine. N’hésitez pas à vous procurer cet ouvrage.

L’existence me donne des soucis, je trouve pas de moyen d’évasion.

L’oubli c’est comme si les mots étaient
perdus dans un coin, tout au fond d’une armoire,
dans leur petit trou; parfois ils reviennent,
ils sont une sorte de révolte et ils reviennent
dans un coin où je peux les dire.


Le rêve c’est la rencontre; le cauchemar c’est quand
On veut aller à la mésaventure
.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *