Lectures

Le labyrinthe, James Dashner.

Traduit par Guillaume Fournier.

Sa nouvelle vie commença dans le noir complet. Il faisait froid, et l’endroit sentait la poussière et le renfermé.

Des adolescents privés de leur mémoire se retrouvent enfermés ensemble au ‘Bloc’. Devant eux et comme seule issue probable : un labyrinthe peuplé de bêtes sanguinaires et dont le plan change chaque nuit.
Un roman pour ado très décevant : l’idée structurante est fantastique mais on dirait que l’auteur a ensuite eu la flemme de l’écrire correctement… Personnages caricaturaux, vocabulaire creux, psychologie risible : j’ai enragé.

Un cadeau d’anniversaire offert par mon grand qui adore les dystopies avec adolescents 😊 et de grandes conversations argumentées à la clé!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *