Le tram' de Noël
Lectures

Le tram de Noël, Giosuè Calaciura.

Traduit de l’italien par Lise Chapuis.
Les éditions Noir sur Blanc

Quand le tramway passa, ces étincelles inattendues et festives apparurent comme la queue lumineuse d’une comète – si basse, si rasante, si peu cosmique, si humaine -, et ils décidèrent que cette nuit-là était celle qu’ils attendaient dans le silence de leurs logements pollué par le bruit blasphémateur des télévisions, les cris des disputes dans l’immeuble, le trouble sans sainteté de toute question, de tout commentaire.

Pendant la nuit du 24 Décembre, le tram N°14 traverse la ville, ses lumières éteintes. Dans sa pénombre, entre une banlieue miséreuse et un centre-ville un peu trop bien nourri, montent à chaque station des égarés malmenés par la vie. Chacun à leur tour, ils vont être exposés au “miracle” de Noël : un nouveau-né abandonné sur les sièges du fond.

Mais quelle lecture ! Ce coup-ci c’est @unlivrechacune qui mène avec maestria le bookclub #cemoiscionlit fondé par @palir_au_soleil et qui me permet de découvrir cet auteur.
Ce conte noir compose une galerie de douze personnages (comme les douze coups de minuit ou les douze apôtres) tous plus poignants les uns que les autres. Tourmentés, un peu minables, agressifs ou accrochés aux lambeaux de leur dignité. Chaque station est l’occasion de découvrir un récit et de poser un autre regard sur la ville traversée.
J’ai beaucoup aimé cette lecture dont l’intensité persiste bien après avoir refermé les pages du livre.
Les illustrations sublimes de @gduboisstudio nourrissent la profondeur du texte et font jaillir des éclats de la noirceur. Je vous le conseille vivement !

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.