On soupçonne le rabbin
Lectures

On soupçonne le rabbin, Harry Kemelman.

Traduit de l’anglais par Raymond Albeck.
@editions1018

Parfois, le professeur s’acharnait à défendre un point de vue, tandis que nous le bombardions de questions, de contradictions. Imaginez un ours harcelé par une meute de chiens aboyants et qui n’en envoie bouler un que pour recevoir le choc d’un autre. Car à peine commencez-vous à discuter que des idées toujours nouvelles se présentent à vous.

Un jeune rabbin vient de s’installer avec son épouse dans une ville moyenne américaine. Sa communauté est encore incertaine quant à la qualité de ses services lorsque le corps d’une jeune fille est retrouvé sur le parking de la synagogue et son sac à main dans la voiture du rabbin…
Il va lui falloir toute sa justesse d’analyse et son sens de l’observation pour démêler la situation.

Quel plaisir que ce polar !
Une facture classique, de vrais tempéraments saisis sur le vif, un regard particulier sur la classe moyenne américaine et des liens entre les personnages bien amenés : j’ai passé un super bon moment.

Merci @grande_ourse_ pour cette très bonne idée de lecture ! (J’ai vu que ma bibliothèque avait les volumes suivants et j’ai bien l’intention de les emprunter…)

Leave a Reply

Your email address will not be published.