Lectures

Reading Turgenev, William Trevor.

A la fin des années 50, une jeune femme se marie pour échapper à l’étroitesse de sa vie dans un petit village rural irlandais et s’installer “en ville” avec son époux plus âgé, commerçant aisé. Hélas, ce mariage l’enfermera un peu plus : son mari est un taiseux encadré par deux sœurs mesquines qui n’acceptent pas la jeune femme.
C’est à l’occasion d’une échappée seule à vélo qu’elle re-découvre son cousin dont elle était amoureuse enfant. Leurs solitudes respectives les rapprochent et ils prennent l’habitude se retrouver dans un cimetière abandonné pour observer la nature et lire Tourgueniev. Mais cette éclaircie ne sera que temporaire et le retour à une vie solitaire ne sera supportable qu’en s’échappant dans les souvenirs.

Un très beau roman sur les vies invisibles, l’incapacité à communiquer, les renoncements et la force de l’imagination comme un baume pour le cœur. La lenteur des jours hors du temps est merveilleusement rendue. Tout est juste dans ce texte, la mélancolie et la douceur, la tristesse et l’élan vital… je vous le conseille.

Merci @charlotte.parlotte pour cette belle idée de lecture et la découverte cet auteur!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *