• Lectures

    Le monde de Rocannon, Ursula K. Le Guin.

    Traduit de l’anglais par Jean Bailhache. Publié au Livre de Poche “– « Et que ma famille boive avec la vôtre et nos fils entre eux, Seigneur », répondit l’ethnologue, qui, pour avoir vécu sur neuf planètes différentes, avait puisé une leçon dans tout cet exotisme : l’importance des bonnes manières.” Un ethnologue en mission sur la planète Fomalhaut apprend que ses populations sont mises en danger par des envahisseurs venus d’ailleurs. Il entame alors une errance de peuples en peuples pour alerter, rassembler de l’aide et tenter d’éteindre la menace. Quel chouette récit de “voyage” que ce roman ! L’auteure y place peu à peu ses thèmes de prédilection…

  • Lectures

    Kindred, Octavia E. Butler.

    Une jeune femme noire de 1976 se retrouve soudainement propulsée dans une plantation du Sud des Etats-Unis en 1815. Elle y sauve un jeune garçon blanc de la noyade, fils du propriétaire de la plantation et son lointain ancêtre.Elle va aller et venir entre son monde et l’univers esclavagiste du XIXème, irrésistiblement convoquée à chaque fois que la vie de son ancêtre blanc est menacée. Ses connaissances et convictions vont être brouillées. Elle découvrira dans la douleur l’absolue dépossession d’être Noire à cette période tout comme ce que la volonté de survivre peut conduire à faire. C’est le deuxième roman d’Octavia E. Butler que je découvre en excellente compagnie puisqu’il…

  • Lectures

    Les dépossédés, Ursula K. Le Guin

    Traduit de l’anglais par Henry-Luc Planchat. “Il est dans la nature de l’idée d’être communiquée : écrite, dite, faite. L’idée est comme l’herbe. Elle demande de la lumière, aime les foules, grandit par croisement, s’améliore pour qu’on la piétine enfin.” Deux planètes sont au cœur de ce roman : Urras et Anarres, chacune étant pour l’autre sa lune lointaine. 200 ans plus tôt des anarchistes syndicalistes, emmenés par leur inspiratrice, ont quitté Urras et sa société capitaliste pour émigrer sur Anarres et y fonder une société selon leurs principes révolutionnaires. Les deux planètes vivent en limitant au stritc minimum leurs échanges et en entretenant le rejet l’une de l’autre dans…

  • Lectures

    Ceux qui partent d’Omelas, Ursula K. Le Guin

    Croyez-le ou pas je continue de lire Ursula K. Le Guin (je suis au beau milieu des Dépossédés) après l’avoir découverte dans le bookclub #cemoiscionlit de @palir_au_soleil… Je me suis penchée sur une courte nouvelle qu’elle a publiée en 1973 et qui a eu un grand succès ; elle s’intitule : Ceux qui partent d’Omelas.Le principe en est simple : il existe une ville merveilleuse dont les contours sont un peu incertains car ils changent selon notre imaginaire. Il s’agit de la ville d’Omelas, une ville heureuse où chacun vit dans la sérénité et la joie, où les désirs s’épanouissent et où l’harmonie n’est plus un mirage. Toute la beauté et la tranquillité…

  • Lectures

    La main gauche de la nuit, Ursula K. Le Guin.

    Traduit de l’américain par Jean Bailhache. “Je ferai mon rapport comme si j’écrivais une histoire, car quand j’étais enfant sur mon monde natal, on m’a appris que la Vérité est une question d’imagination.“ Genly Aï est un terrien envoyé sur la planète Nivôse afin de convaincre ses dirigeants d’adhérer à une grande organisation inter-planétaire qui structure les échanges culturels et commerciaux. Nivôse est marquée par des températures constamment hivernales et les tensions entre les deux grands gouvernements qui la régissent. Aucun de ces deux gouvernements n’a jamais entendu parler ni de la Terre ni de cette organisation et accueillent cet “Envoyé” entre suspicion et intérêt pour un potentiel “coup politique”…

  • Lectures

    La reine solitaire (L’assassin royal 6), Robin Hobb

    Traduit de l’anglais par A. Mousnier-Lempré. “Le temps… j’en étais prisonnier, enfermé dans un petit bout de maintenant qui était le seul sur lequel je puisse avoir de l’influence ; tous les bientôt et les demain que je projetais n’étaient que des fantômes qui pouvaient m’être arrachés à tout instant. Les intentions n’étaient rien. Tout ce que j’avais, c’était maintenant.” Encore un tome intense et dévoré en quelques heures ! @rafalalfalfa fais gaffe, j’arrive pour récupérer les suivants 😅

  • Lectures

    La voie magique (L’assassin royal 5), Robin Hobb.

    // EN VACANCES// Traduit de l’anglais par A. Mousnier-Lempré. “Pour mon Vif, les arbres de cette forêt possédaient une vie spectrale quasi animale, comme s’ils avaient acquis une sorte de conscience par la seule vertu de leur âge ; mais c’était la conscience du vaste monde de la lumière, de l’humidité, de la terre et de l’air : ils ne s’intéressaient nullement à notre présence et, l’après-midi venu, j’avais le sentiment de n’avoir pas plus d’importance qu’une fourmi. Je n’aurais jamais imaginé être un jour dédaigné par un arbre.“ Allez, c’est reparti ! Je ne boude pas mon plaisir avec cette saga 😊Fitz continue sa quête pour retrouver le roi…

  • Lectures

    L’apprenti assassin (L’assassin royal 1), Robin Hobb.

    // EN VACANCES // Traduit de l’anglais par A. Mousnier-Lempré. “Est-il dans la nature du monde que toute chose aspire à un rythme, et dans ce rythme à une sorte de paix ? C’est en tout cas ce qu’il m’a toujours semblé. Tous les événements, aussi cataclysmiques ou bizarres soient-ils, se diluent au bout de quelques instants dans les habitudes de la vie quotidienne.“ Lorsque l’on apprend l’existence du jeune Fitz, bâtard du Prince Chevalerie, un grand jeu tactique se met en place pour en faire un artisan de la défense des Six Duchés.Haï par certains, utilisé par d’autres, le jeune enfant est séparé de sa mère et placé en…