Lectures

Un poème de Yannis Ritsos

Après ce week-end solaire j’ai envie d’un #lundipoésie qui le prolonge un peu et j’ai choisi pour vous les mots de Yannis Ritsos, écrits en Mai 1969 sur l’île de Samos.
Le poème s’intitule “Crépuscule Marin”.
Il est traduit du Grec par Pascal Neveu.

Petite maison de pêcheur près de la route. A la fenêtre,
un rideau de cretonne à rameaux. Les pots de géraniums
étaient dehors, au pied du mur. Par la porte entrouverte,
on voyait les chaises, la table, la lampe, la bassine,
le crucifix brodé, les paniers, la cruche, le double lit,
des tapis colorés. Sur le canapé, la grosse femme,
lourde, en sueur, immobile, les yeux clos,
enroulait une pelote – une grande pelote de laine noire, –
un geste aveugle, très ancien, autonome. Et au dehors,
il y avait la mer, le crépuscule doré, beaucoup d’hirondelles.


Bonne semaine !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *