Lectures

A travers les champs bleus, Claire Keegan.

Traduit de l’anglais par Jacqueline Odin.
@swediteur

Elle disait que la parole menait à la connaissance de soi. La conversation visait à dévoiler ce que, dans une certaine mesure, on savait déjà.

8 nouvelles irlandaises (dont une américaine) comme autant de portraits d’individus singuliers, se construisant une vie en dehors des conventions et attentes de leur cercle.
Que ce soit des petits sauts de côté comme se baigner et se promener au lieu de travailler à son roman ou des décisions durables comme celle de révéler publiquement que son enfant est le fruit d’un adultère, tout ces personnages persistent à être qui ils sont profondément au risque de se voir mis à l’écart.

Une lecture en demi-teinte pour moi, loin du ravissement ressenti lors des lectures des romans de l’auteure.
J’ai eu du mal à rester concentrée en lisant, je ne suis pas pleinement intéressée à ses personnages très bien brossés. Et pourtant, certaines images persistent après la lecture, un peu comme pour certains contes où les détails s’effacent vite mais où le sens profond émerge lentement.

J’ai lu ce recueil pour #maiennouvelles sur les bons conseils de @papiercrepon 😘

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *