Lectures

Hold your own, Ka(t)e Tempest.

Un #lundipoésie porté par un souffle intemporel et la voix puissante de Kate (Kae) Tempest, Hold your own publié @picador
Ces poèmes reprennent le mythe de Tirésias, jeune homme transformé en femme durant 7 ans pour avoir dérangé l’accouplement de deux serpents. Redevenu homme il est pris à parti par Zeus et Héra lors d’une querelle de couple concernant la sexualité, Héra le rend aveugle et Zeus, pour se faire pardonner, lui donne un pouvoir de divination.

Cette réinterprétation du long chemin d’un Tirésias contemporain est sensationnelle !
Sensuels, enragés, engagés les mots de Kae Tempest hypnotisent et électrifient à la fois.
Ce chant de soi est un cri d’amour au monde. Les transformations de l’âme et du corps nourrissent les élans du cœur.
Choisir quel extrait vous partager est un vrai défi.

Language lives when you speak it. Let it be heard.
The worst thing that can happen to words is that they go unsaid.
Let them sing in your ears and dance in your mouth and ache in your
guts. Let them make everything tighten and shine.
Poetry trembles alone, only picked up to be taken apart
.”

He won’t walk the woods alone:
He’ll only walk the heath.
He blanks out all the lives he’s known,
But they survive beneath.


Vous pouvez également déguster ce recueil, traduit par Louise Bartlett pour une très belle édition bilingue, @larche_editeur !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *