Lectures

La femme au colt 45, Marie Redonnet.

Plutôt me passer d’un homme que d’être sous son emprise.

Un très court roman, mi-fable mi-pièce de théâtre… un ovni façon Tripode donc.
Lora Sander, comédienne d’une cinquantaine d’années fuit son pays tombé sous le joug d’une dictature. Munie d’un colt 45, elle va vivre en une succession de tableaux le chemin douloureux de l’exil en parallèle de la découverte de sa force personnelle.

Bon, je suis complètement passée à côté et je n’ai pas du tout accroché à ce texte. J’ai trouvé l’écriture appauvrie par la recherche du dépouillement, réduite à des poncifs et parfois même agaçante.
J’ai depuis lu des critiques qui voient dans cette langue un mélange de poésie et de politique mais je suis restée hermétique.

@parole_de_lectrice m’avait pourtant donné très envie de le lire!
Et vous, vous l’avez lu? Qu’en pensez-vous ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *