Lectures

Le sanctuaire, Laurine Roux.

Le vacarme de l’eau recouvre mes pensées. C’est exactement ce dont j’ai besoin. Me perdre dans quelque chose de plus grand, un flux sans fin, capable de venir à bout des rocs et des montagnes, une eau qui sache conserver la trace des temps anciens, ère de fougères géantes et de reptiles volants, temps que les glaciers ont gardé intact, preuve que le monde restera monde malgré l’homme et ses cataclysmes, et qu’à l’image des dinosaures nous devrions nous en tenir à cette vérité première : nous ne sommes pas grand-chose sur Terre.”

Les oiseaux sont soudainement devenus une menace, transmettant un virus qui semble avoir décimé les hommes. Un père, sa femme et sa fille se sont réfugiés dans les montagnes, au cœur d’un sanctuaire naturel. Une deuxième fille est né dans ce lieu magique qui combine l’enracinement du foyer et l’urgence de la survie. La mère réchauffe leur famille, évoque pour eux les enchantements du temps d’avant. Le père les endurcit et sort, seul, pour des expéditions à la recherche d’armes ou d’outils.
Mais un jour, la plus jeune des filles rencontre par hasard un vieil homme et un aigle. Toutes ses certitudes sont ébranlées et elle va devoir interroger le monde tel que son père lui a décrit.

Un roman court et magique, entre nature souveraine et emprise familiale, sensation de liberté et enfermement… Un immense merci @c_est_ma_kam pour ce cadeau aussi séduisant qu’inquiétant 😊 !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *