Lectures

Tous les noms qu’ils donnaient à Dieu, Anjali Sachdeva.

Traduit de l’anglais par Hélène Fournier.
Editions Albin Michel

Elle est de retour dans la grotte, au bord de ce gouffre sombre où elle a vu danser les lumières bleues, et elle tient dans sa main une corde merveilleusement longue et légère. Elle noue solidement l’une des extrémités autour d’un rocher et jette l’autre dans les ténèbres ; la corde tombe comme une feuille morte.”

9 nouvelles singulières où les individus ont des vies doubles, troubles, entre monde réel et monde imaginaire.
Un homme est fasciné par une sirène, une femme est irrésistiblement attirée par une grotte, des jeunes filles violentées envoûtent leurs maris, des septuplées partagent leur douleur, un homme quelconque s’ouvre à l’inconnu lors d’une randonnée…

J’ai beaucoup aimé la bizarrerie de ces nouvelles. Elles fonctionnent comme des rêves un peu cauchemardesques : leurs images sont très fortes, suivent une logique qui m’échappent parfois et persistent dans l’imaginaire.

J’ai reçu ce livre en cadeau à l’issue des lectures du joli mois de #maiennouvelles ! Un grand merci @theflyingelectra !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *