Lectures

Chroniques du pays des mères, Elisabeth Vonarburg.

Le mot est inexact. Il peut être dangereux d’employer des mots inexacts.
– Ce n’est qu’un mot, protesta Lisbeï
– À force d’employer des termes inexacts, l’inexactitude finit par contaminer nos idées et les transformer.


Dans un monde venu après le nôtre, les hommes naissent très peu nombreux et la société est devenue une matriarchie.
Les femmes sont le point de référence du monde : le pouvoir, la religion, le langage, les relations familiales sont déterminés par les femmes, par leurs relations et par la nature de leur fertilité (qu’elle soit littérale dans le fait d’avoir des enfants ou bien plus largement dans leur capacité à créer).
Lisbeï, jeune enfante promise au puissant statut de Mère de sa région, va transformer le Pays des Mères en interrogeant ses fondements même.

Un livre puissant et complet !
Je sors réjouie et bluffée de cette lecture!
Le texte n’est pas toujours facile à lire mais il est d’une richesse d’imagination (dans la fabrication d’un monde fait de relations plus que d’inventions) et de réflexion (environnementale, économique, politique et philosophique) qui en vaut largement la peine.
Je suis sûre que je le relirai et que j’y penserai régulièrement (et que je l’offrirai aussi 🥰)

Un immense merci @ledevorateur pour ce conseil de lecture fantastique ! Je suis conquise.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *