Dimanche le rabbin
Lectures

Dimanche, le rabbin est resté à la maison, Harry Kemelman.

Traduit de l’anglais par Lazare Rabineau.
@editions1018

Rien ne va plus dans la communauté juive de Barnard’s Crossing et les rivalités grandissent entre classiques et modernes. Que ce soit pour décider de qui s’assiéra aux premiers rangs à la synagogue ou de s’il faut prendre position publiquement sur des questions politiques et sociales, les deux camps semblent sur le point de s’affronter. Le rabbin, quant à lui, fait de son mieux pour accompagner toute sa communauté sans nourrir les divisions. Mais, après un orage particulièrement intense, un jeune homme est retrouvé assassiné. Il était rentré dans une maison par effraction pour s’abriter de la pluie… accompagné d’étudiants se trouvant être les enfants des membres influents de la communauté.

Je suis toujours aussi ravie de plonger dans la vie de Barnard’s Crossing, sa petitesse et sa grandeur, l’intelligence de son inspecteur-chef et l’esprit de son rabbin !
Ce coup-ci cependant, les remarques bêtement sexistes glissées çà et là dans le texte m’ont agacée comme des pointes de mauvais goût détestable dans un texte qui est sinon toujours aussi délectable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *