• Lectures

    Swap d’avant Noël

    Je suis une chanceuse de première !J’ai été associée @manonlitaussi pour le #busymamabookswap qui avait comme thématique “Remember, remember”. Autant vous dire que c’est une experte du swap et que j’ai été gâtée ! Je vais enfin découvrir Ron Rash et Pete Fromm grâce à elle 😍@manonlitaussi merci pour cette avalanche d’attentions parfaites! To our fellow non French speaking readers… to say that I enjoyed this swap is an understatement 🤩 A huge thank you to @busymamabookclub for organizing this so well !

  • Lectures

    Désintégration, Emmanuelle Richard.

    “J’étais hantée par la question professionnelle depuis mes neuf ans. Elle m’était une angoisse sans nom… J’étais obsédée par les rapports de force. Je ne voulais pas exercer d’autorité ni en subir et je ne voulais pas de pouvoir, j’étais obnubilée par l’idée de trouver une profession qui me positionnerait à la fois ni au – dessus ni au- dessous.” Dans un récit d’autofiction l’auteure partage, à la façon d’un roman d’apprentissage, comment s’est formée sa vision du monde et son écriture. Entre appétit pour la vie et désenchantement, elle montre comment les rapports de classe, leur lot de vexations infimes et quotidiennes peuvent nourrir la rage et la haine.…

  • Photographie

    La photographie d’Izis

    Un #jeudiphotographie classique et humaniste avec le photographe français d’origine lituanienne Izis. Des photos qui regardent le monde avec douceur et compassion et une pointe de mélancolie… bref des photos parfaites pour un jeudi d’automne pluvieux 😊 Je vous laisse en profiter !

  • Lectures

    Honoré et moi, Titiou Lecoq

    “L’un de nos plus grands écrivains a eu une vie d’emmerdements assez classiques, la vie d’un homme avec ses soucis d’argent, ses rêves de devenir propriétaire, ses problèmes de travaux, son goût des fringues, ses pulsions d’achat, ses humiliations, ses espoirs que l’avenir serait meilleur, ses insomnies, ses migraines, ses brûlures d’estomac, sa mort.Pourtant, il était bien un peu génial, Honoré ? Evidemment.” Lire une biographie de Balzac ? Mais pourquoi donc? Alors qu’il y a milles imaginaires à découvrir ? Voilà à peu près mon état d’esprit à la réception de ce livre… J’ai finalement plongé dans cet ouvrage improbable: la biographie de Balzac racontée par une jeune journaliste…

  • Lectures

    La Beauté en poésie

    Un #lundipoésie d’anthologie avec, une fois de plus, @editions.bruno.doucey qui n’ont pas leurs pareilles pour “chanter la vie”.105 poèmes ou extraits qui célèbrent la vie, merveilleuse ou vengeresse : un ouvrage dans lequel piocher et picorer selon les humeurs avec toujours des mots qui font mouche.Bien sûr cela a été très dur de sélectionner un seul texte… je vous conseille vraiment d’aller consulter ce bouquin !J’ai finalement choisi un poème de Mordechai Geldman, un poète israélien contemporain que je ne connaissais pas. Le CorpsTraduit de l’hébreu par Emmanuel Moses. “Un corps athlétique bronzé et lisseDont la peau resplendit comme un pruneau mouilléEt dont les muscles sont robustes et souplesEst en ce moment l’objet de…

  • Les doux mots du dimanche

    Cacographie

    Aujourd’hui un nouveau mot qui me fait sourire pour #lesdouxmotsdudimanche : cacographie! Ce nom féminin décrit une orthographe incorrecte et par extension une langue contraire aux règles de l’écriture… une sorte de charabia en somme. Cacographie et cacophonie sont donc sœurs, contrevenantes à l’harmonie et au bon goût. Elles inventent leur propre langue, insouciantes ou ignorantes. Pour moi la cacographie est autant source d’agacement que de délices : agacement quand elle me semble provenir d’une forme de paresse que je perçois comme un manque de respect des mots et des personnes; délices quand elle révèle un double sens, un jeu avec le mot et la poésie des erreurs. Allez, je tente une…

  • Lectures

    Sacrifices, Ellison Cooper.

    Traduit de l’anglais par Cindy Colin Kapen. Une neuroscientifique spécialisée dans le comportement des psychopathes et travaillant pour le FBI (elle a déjà traversé son lot d’épreuves dans le tome 1 de cette série) enquête sur un charnier découvert dans une forêt. Dans un contexte où son département fait l’objet de pressions et où un psychopathe anonyme et bien placé lui propose son aide, la jeune femme n’est pas au bout de ses peines… Tout ceci donne un polar ultra-nerveux aux rebondissements multiples et aux personnages variés. Le lecteur n’a pas de répit et tourne les pages en se demandant où tout cela va mener!Ce rythme intense est parfois un…

  • Lectures

    Croire aux fauves, Nastassja Martin.

    “Ça s’arrête toujours comme ça, sur de la frustration. On dirait presque que ne pas aboutir sa pensée fait loi. Suspendre sa pensée pour interrompre ses mots; faire silence pour survivre.“ L’auteure, anthropologue spécialiste des populations arctiques, met en mots une expérience qui l’a profondément transformée. Alors qu’elle était seule, elle s’est trouvée face à un ours, elle lui a fait face et a été mordue au visage avant que l’ours ne disparaisse.Cette rencontre brutale imprime en elle une part de l’ours et vient renforcer son impression d’appartenir eux deux mondes à la fois. J’étais très attirée par ce texte, peut-être en ai-je attendu trop. Mon avis est très mitigé.…

  • Non classé

    The Nickel boys, Colson Whitehead.

    “To forbid the thought of escape, even that slightest butterfly thought of escape, was to murder one’s humanity.“ Un jeune adolescent noir très prometteur s’apprête à partir à l’Université; il est prêt à se saisir du monde et à travailler pour accélérer la désagrégation. Pour une raison idiote indépendante de sa responsabilité il va être jugé coupable de vol de voiture et être envoyé dans une sorte de camp de redressement très particulier.Celui-ci reçoit des adolescents noirs comme blancs mais de façon séparée. L’injustice y règne en maître ainsi que la violence et l’arbitraire.Dans cet univers destructeur les convictions et les aspirations sociales sont brutalement piétinées. Certaines rencontres peuvent néanmoins…