• Pensées

    Nettoyage

    Hier au travail c’était opération nettoyage, tri, archivage et envoi à la benne… Nous déménageons dans quelques semaines et il s’agissait de se concentrer sur l’essentiel. Du coup, il a aussi fallu se défaire de tous les petits éléments de déco personnels et les remporter chez soi. J’ai donc ôté une à une les images que je collecte et qui m’inspirent au travail, les blagues des collègues, les dessins des enfants.J’ai aussi remporté mes livres 😱. Je l’avoue il y en avait toujours une petite pile, entre ouvrages sur le management, prêts entre collègues et butin de la librairie toute proche… Après avoir joué le jeu du minimalisme nordique, je…

  • Lectures

    Abattoir 5, Kurt Vonnegut.

    Traduit de l’anglais par Lucienne Lotringer. “Un Tralfamadorien, en présence d’un cadavre, se contente de penser que le mort est pour l’heure en mauvais état, mais que le même individu se porte fort bien à de nombreuses autres époques. Aujourd’hui, quand on m’annonce que quelqu’un est décédé, je hausse les épaules et prononce les paroles des Tralfamadoriens à cette occasion : C’EST LA VIE.“ Un roman génial, fou et fantastique mais bien difficile à “expliquer”… Grosso modo, il s’agit de l’histoire de Billy Pilgrim et de son auteur Kurt Vonnegut.Kurt écrit un livre pour raconter son expérience de la guerre et se sert de Billy comme d’un alter ego à…

  • Lectures

    La poésie de Joy Harjo

    Un #lundipoésie amérindien (et anglophone) avec la poésie de Joy Harjo dont j’ai découvert l’existence il y a peu en lisant son autobiographie Crazy Brave.Cette artiste poétesse, musicienne, activiste et enseignante est d’origine Creek. Elle est la première amérindienne nommée poète officielle des Etats-Unis (pour un “mandat” allant de 2019 à 2021) dans un contexte où la reconnaissance des violence faites aux amérindiens en est encore à ses balbutiements… J’ai lu ce recueil de poésie avec un grand plaisir, parfois à voix haute tant les textes semblent faits pour être chantés ou racontés. Je n’oserai pas me lancer dans une traduction sauvage c’est pourquoi je partage ici deux textes directement en anglais…

  • Les doux mots du dimanche

    Suspicion

    Aujourd’hui pour #lesdouxmotsdudimanche un mot terrible et actuel : suspicion. La suspicion c’est le soupçon, la défiance mêlés d’incrédulité, de doute. Elle est fondée sur des sentiments, des intuitions et des à priori…. C’est aussi, et vous me voyez venir, le diagnostic provisoire d’une maladie en attendant un nouvel examen ou la réponse d’une analyse.Le mot vient du terme soupçon qui lui-même du latin suspicere «regarder de bas en haut», «suspecter, soupçonner». Bref, la suspicion c’est l’attente qui voit le verre à moitié vide… qui part du principe que le personne est mauvaise, toxique. Et quand la suspicion s’installe, elle place tout le travail du côté du “défendeur” pour lutter contre les…

  • Lectures

    Ouvre les yeux, Matteo Righetto.

    Traduit de l’italien par Anne-Laure Gonin-Marquer “Tu imagineras vos deux silhouettes, toutes petites, infimes et inutiles dans cette beauté majestueuse et infinie. Tu imagineras vous découvrir et vous apercevoir, réfugiés dans le ventre de cette montagne, loin de tout. Tu ressentiras le poids et l’ivresse de votre solitude ; tu sentiras que vous êtes êtes isolés et dissimulés aux yeux du monde comme seule peut l’être une touffe d’herbe sous une épaisse couche de neige.“ Un homme et une femme se retrouvent, un certain temps après leur divorce, pour faire l’ascension du mont Latemar dans les Dolomites. Cette marche commune dans les montagnes est à la fois le fruit d’une…

  • Lectures

    Les larmes noires sur la terre, Sandrine Collette.

    “Combien sont-ils aujourd’hui, peut-être huit mille personnes qui vivent là sur les sièges éventrés des Fiat et des Renault hors d’usage, sur les coffres ouverts prolongés par une tôle ou une bâche pour gagner un peu d’espace. Une ville de miséreux, impensable ici et aujourd’hui, et pourtant, les crises économiques successives ont eu raison des bons sentiments, le déclin des civilisations, ce sera comme Rome et tout s’effondrera, ils disaient à la télévision. Qui aurait pu prévoir qu’une dizaine de ces centres, qu’ils appellent les Casses, allaient éclore en quelque vingt années ?“ Dans un temps qui ressemble terriblement au nôtre, les personnes en ruptures de bans, d’argent ou de…

  • Photographie

    Duane Michals

    Un #jeudiphotographie joueur avec les photographies de Duane Michals. Un photographe américain que j’adore et que j’admire ! Il invente des saynètes en une séquence de quelques photos (construites parfois comme des strips de BD) qui racontent une histoire toujours chargée de sens. Drôles, dramatiques ou philosophique elles s’accompagnent parfois de textes qui ajoutent au jeu avec celui qui regarde.Elles ont une apparence quasi-documentaires mais révèlent bien des histoires intérieures… Je vous laisse découvrir quelques images et je vous encourage très vivement à faire un tour sur les Internets ou dans une librairie/médiathèque pour en découvrir d’autres !

  • Pensées

    Les mots pour écrire

    Mercredi dernier j’ai eu le très grand plaisir de participer à un atelier d’écriture @lesmots.co mots.co sous la houlette d’Agnès Michaux.J’y avais embarqué mon équipe pour un moment hors du flux parfois usant de notre métier. @lesmots.co c’est un lieu d’apprentissage de l’écriture où des auteurs viennent partager leurs techniques, leurs routines et leur savoir-faire dans une sorte de compagnonnage tout aussi bienveillant qu’il est exigeant. Ça faisait un moment que j’observais avec appétit leurs ateliers. En quelques minutes l’énergie d’Agnès nous a embarqué dans un tourbillon qui nous a fait jouer avec les mots et nous émerveiller de notre capacité créatrice. Un moment à part, comme une petite flamme qu’il ne tient…

  • Lectures

    Girl Trouble, Holly Goddard Jones.

    A travers 8 nouvelles déchirantes situées à Roma dans le Kentucky, l’auteure explore l’ambivalence de la violence faite aux femmes. Une violence physique ou psychologique qui blesse de toutes parts les victimes comme leur entourage, les hommes comme les femmes. J’ai apprécié la finesse de ces histoires où rien n’est jamais binaire, où des actes admirables naissent de situations noires et où les différents protagonistes vibrent d’une même humanité. J’ai lu ce livre grâce au chroniques du #maiennouvelles de @theflyingelectra et @hopsouslacouette … merci de m’avoir fait découvrir cette auteure! Le livre est paru en Français chez @editionsalbinmichel puis chez @livredepoche sous le titre “Une fille bien”.

  • Lectures

    La poésie d’Alejandra Pizarnik

    Un #lundipoésie à la découverte des textes d’Alejandra Pizarnik, auteure Argentine torturée à la vie bien courte. Une poésie en prose qui semble lutter pour dire ce qui traverse l’esprit et le cœur avec clarté et honnêteté. J’ai sélectionné deux extraits du poème écrit en 1964 et qui donne son nom au recueil : Extraction de la pierre de folie. (C’est initialement le titre inquiétant d’un tableau de Hyeronimus Bosch). La traduction est de Jacques Ancet. “Je parle comme ça parle en moi. Pas ma voix qui s’efforce de ressembler à une voix humaine mais l’autre qui témoigne que je n’ai cessé d’habiter dans les bois.“ “Chaque heure, chaque jour, je voudrais…