• Les mortes
    Lectures

    Les mortes, Jorge Ibargüengoitia.

    Traduit de l’espagnol par Dominique Fischer.Editions Cambourakis Trois sœurs dans une ville mexicaine : deux tenancières de bordel et la troisième qui les observe de plus loin, les juge ou les soutient.Une période faste puis le déclin, des relations improbables, de la violence jusqu’aux meurtres … le tout présenté avec une ironie qui fait pouffer et glace le sang dans le même paragraphe. J’ai pioché ce livre un peu au hasard dans ma librairie et je suis contente de cette lecture étrange. C’est un roman noir, fondé sur un fait-divers, qui permet à l’auteur de croquer les travers d’une société mexicaine de province avec une plume trempée dans l’acide.Le récit…

  • La juge de trente ans
    Lectures

    La juge de trente ans, Céline Goux.

    @editionsduseuil Ce texte bref est un témoignage à grands traits de ce que c’est qu’être une jeune juge en France aujourd’hui.Premier dossier, place du métier dans la vie personnelle, interrogation sur la légitimité et la crainte de l’erreur, description du travail au quotidien … en quelques pages c’est tout un univers qui s’ouvre au lecteur. Ce titre fait partie d’une collection intitulée “Raconter la vie” et que je vais continuer de découvrir au gré des ressources de ma médiathèque.La connaissez-vous ? Me conseillez-vous un titre en particulier ?

  • Memorial Drive
    Lectures

    Relecture de Memorial Drive, Natasha Trethewey.

    Et c’est une relecture pour le @prixbookstagram qui me permet de découvrir d’autres fils dans la trame profonde de ce récit… Memorial Drive, Natasha Trethewey.Traduit de l’anglais par Céline Leroy. @celine2405Editions de l’Olivier Un texte brillant qui noue le ventre et nous encourage à interroger la violence systémique et à user de la puissance du langage pour la combattre. Pour lire ma première chronique c’est ici

  • Le manticore
    Lectures

    Le manticore, Robertson Davies.

    Traduit de l’anglais par Lisa Rosenbaum.Editions Rivages “Nous créons tous un moi extérieur avec lequel nous affrontons le monde et certains individus en arrivent à croire que c’est ce qu’ils sont en réalité.“ Ce deuxième volet de la trilogie dite de Deptford se concentre sur le fils de Boy Staunton.Après la mort suspecte de son père, cet avocat rigoureux et austère mais porté sur la boisson perd peu à peu pied et décide de se ressaisir en allant suivre une psychanalyse en Suisse.Le roman suit les courbes sinueuses de son analyse, entre déconvenues, luttes intérieures et révélations progressives… Quel plaisir de lire à nouveau cet auteur et d’être emportée sa…

  • La nudité de la vie
    Lectures

    La nudité de la vie, Sophia de Mello Breyner Andresen.

    Traduit du portugais par Michel de Chandeigne.@editions_chandeigne Un #lundipoésie portugais avec les mots magiques de la poétesse Sophia de Mello Breyner Andresen dans cette anthologie qui m’a beaucoup émue. De la clarté, du soleil , des sentiments à vifs et quelque chose qui respire le grand large…Je vous partage ici deux courts poèmes dans leur traduction mais le recueil est bilingue et j’aimerais bien les entendre lus en portugais. Biographie“J’ai eu des amis qui mouraient, qui partaientD’autres brisaient leurs visages contre le temps.J’ai haï ce qui était facileJe me suis cherchée dans la lumière, dans la merDans le vent.“ La Maison“La maison que j’ai aimé a été détruiteLa mort chemine dans la…

  • Temps noirs
    Lectures

    Temps noirs, Thomas Mullen.

    Traduit de l’anglais par Anne-Marie Carrière.Editions Rivages “Si on les contredit, ils vont nous frapper. Si on avoue un délit qu’on a pas commis, on va direct en tôle. Si on se tait, ils vont se foutre en rogne.” La première équipe de policiers noirs d’Atlanta a du boulot plein les bras : les trafiquants d’alcool ne respectent ni prohibition ni ségrégation, les morts se multiplient, le Klu Klux Klan s’embrouille avec un groupuscule néo-nazi, les tensions s’exacerbent dans les quartiers blancs où des Noirs emménagent… Deuxième volume – après Darktown– tout aussi efficace pour ce polar nerveux et psychologique !Merci @papiercrepon pour cette découverte 😊

  • Qui t'aime ainsi
    Lectures

    Qui t’aime ainsi, Edith Bruck.

    Qui t’aime ainsi, Edith Bruck.Traduit de l’italien par Patricia Amardeil.Editions Points Ce livre est le témoignage de l’auteure, juive hongroise, déportée à l’âge de 12 ans avec sa famille vers Auschwitz.Elle raconte d’abord son enfance dans une famille extrêmement pauvre et l’antisémitisme niché dans la culture hongroise puis violemment réactivé par l’arrivée des Allemands.Ensuite c’est la déportation, l’arrachement aux parents devant Auschwitz, la chance de rester à deux sœurs pour affronter les horreurs du camps, les transferts à marche forcée, l’incroyable survie.Enfin, c’est le retour au monde. Un retour tout aussi violent pour une qui a un besoin essentiel de famille tout en ne pouvant rester en place, un besoin…

  • Les lanceurs de feu
    Lectures

    Les lanceurs de feu, Jan Carson.

    Les lanceurs de feu, Jan Carson.Traduit de l’anglais par Dominique Goy-Blanquet.Sabine Wespieser Editeur Belfast, de nos jours : de grands feux apparaissent un peu partout dans la ville, signe de rébellion d’une jeunesse voulant exprimer sa colère.Difficile de cerner ce qu’elle espère exactement, tant la ville semble prise à la fois dans le souvenir vivace des Troubles et dans l’incapacité de s’inventer un avenir.Au beau milieu de ces flambées, deux hommes que presque tout sépare ont la même peur : que leur enfant – qu’il soit encore au berceau ou déjà un adolescent ayant mal tourné – ne soit une menace mortelle pour les habitants de la ville. Quelle étrange…

  • Borgo Vecchio
    Lectures

    Borgo Vecchio, Giosuè Calaciura.

    Borgo Vecchio, Giosuè Calaciura.Traduit de l’italien par Lise Chapuis.Editions Noir sur Blanc “Mais le jour où naquit Mimmo, la brume avait la consistance des contes. C’est ce que lui avait raconté sa mère.” Coincé entre la ville et sa richesse hostile et la mer sur laquelle on ne peut s’échapper, le Borgo Vecchio est un quartier aux ruelles tortueuses. Mimmo et Cristofaro y grandissent entre la malhonnêteté et la violence de leurs pères. Ils rêvent de lendemains où ils seraient aimés et puissants. Un cheval de course, un bandit jamais attrapé, une prostituée liée à la Sainte Vierge et sa fille éclairent leurs journées. Deuxième lecture de cet auteur dans…

  • Ces hommes qui m'expliquent la vie
    Lectures

    Ces hommes qui m’expliquent la vie, Rebecca Solnit.

    Traduit de l’anglais par Céline Leroy @celine2405Editions de l’Olivier “Pour moi, s’il y a raison d’espérer, c’est tout simplement parce que nous ne savons pas ce que l’avenir nous réserve, et que l’improbable et l’inimaginable s’immiscent régulièrement dans nos vies.” Ce recueil compile plusieurs articles que l’activiste, écrivaine et essayiste a dédié à l’analyse du silence que la société patriarcale impose aux femmes.Des tonnes d’idées passionnantes qui sont pour la plupart maintenant rentrées dans la conversation si vous vous intéressez au sujet :• Réflexion sur le mythe de Cassandre, femme condamnée à prédire l’avenir avec justesse sans jamais être écoutée (et ce après qu’elle ait refusé les avances d’Apollon) qui devient…