• Lectures

    Personne ne sort les fusils, Sandra Lucbert.

    “La société, qu’on le veuille ou non, nous rentre dedans. Répétitivement, elle s’incruste, elle nous pioche, elle grave en nous ses marquages.“ De Mai à Juillet 2019 se tient le procès de France Telecom Orange dont les dirigeants sont accusés d’avoir organisé sciemment la maltraitance des salariés, les conduisant parfois à la mort. Le procès est public, les comptes-rendus accessibles.L’auteure les a lu et a été saisie, glacée par le langage des accusés et de leur organisation : un langage froid, machinal où les individus n’existent plus en tant que tels. A ce premier choc s’ajoute la réalisation que le monde de la justice est également gangréné par ce langage…

  • Lectures

    The cost of living, Deborah Levy.

    “When our father does the things he needs to do in the world, we understand it is his due. If our mother does the things she needs to do in the world, we feel she has abandoned us. It is a miracle she survives our mixed messages, written in society’s most poisoned ink. It is enough to drive her mad.” Encore un coup au plexus et au cerveau avec ce deuxième chapitre du récit mi-autobiographique mi-réflexif de Deborah Levy qui poursuit, après “Things I don’t want to know”, son travail sur le fait d’être une femme, qui plus est une mère, et d’écrire aujourd’hui.C’est toujours futé, plein de malice et…

  • Lectures

    L’art d’être libre dans un monde absurde, Tom Hodgkinson.

    // EN VACANCES// Traduit de l’anglais par Corinne Smith. L’auteur tente de nous convaincre de façon – bordélique/british/convaincante/drôle/insensée/absurde/érudite/biaisée/sympathique/enthousiaste – d’abandonner le mode de vie moderne pour revenir à une vie à la fois plus sobre et plus joyeuse.Cultiver son jardin, se laisser porter, vivre à plusieurs, quitter sa banque, apprendre le ukulélé sont autant de conseils qu’il donne et qu’il agrémente de sa relecture du Moyen-âge comme un âge d’or et du protestantisme comme la perversion du catholicisme. J’ai pouffé de rire en lisant cet essai et ce n’est pas si courant !Je trouve l’argumentation souvent de mauvaise foi, le fait de finir les chapitres par une injonction un paradoxe…

  • Lectures

    Tu ressembles à une juive, Cloé Korman.

    “Il me ramène à ce constat : aimer ou ne pas aimer les juifs est devenu, redevenu, un positionnement stratégique au sein de la société française.”  Entre une connaissance qui lui assène qu’elle n’est “pas vraiment une juive” si elle ne fait pas le repas de Pessah et une proche qui l’alerte: “attache tes cheveux sinon tu ressembles à une juive”, l’auteure raconte son expérience d’une judaïté toute personnelle mais, par essence, marquée par l’Histoire. Cela l’amène à évoquer les liens entre racisme et antisémitisme, les mécanismes d’enfermement sociaux et le pouvoir des mots, qu’ils soient destructeurs ou libérateurs.  J’avais été impressionnée par son roman “Midi” à la langue à la fois…

  • Lectures

    Le dernier ermite, Michael Finkel.

    Traduit de l’anglais par Johan Frederik Hel Guedj.  “N’êtes-vous jamais tombé malade ? Insiste-t-elle.  – Non, fait-il. Pour tomber malade, il faut être en contact avec d’autres humains.”  L’histoire de Christopher Knight qui vécu durant 27 ans dans une solitude complète au cœur des forêts du Maine après avoir fait le choix de quitter la société en 1986. Cet ermite moderne aura survécu sans parler à quiconque et en se nourrissant grâce à des vols dans des maisons de vacances avant d’être arrêté en 2014. L’auteur l’a rencontré à quelques reprises et partage son histoire ainsi que des réflexions sur la place de la solitude et de l’indépendance dans le monde…

  • Lectures

    Retour à Birkenau, Ginette Kolinka avec Marion Ruggieri.

    “La dernière fois que je suis retournée à Birkenau, c’était au printemps. Les champs se couvraient de fleurs, l’herbe était verte, le ciel limpide, on pouvait entendre les oiseaux chanter C’était beau. Comment puis-je employer un mot pareil ? Et pourtant, je l’ai dit ce mot, je l’ai pensé : “C’est beau”.”  Le court témoignage d’une rescapée des camps de 94 ans. Après s’être tue pendant 50 ans elle est progressivement intervenue auprès des écoles pour partager son histoire avant de la coucher sur le papier avec l’aide de Marion Ruggieri.  Son long silence est celui d’une grand partie des rescapés. Un silence lié à la fois à la pudeur,…

  • Lectures

    Things I don’t want to know, Deborah Levy.

    “That spring when life was hard and I was at war with my lot and simply couldn’t see where there was to get to, I seemed to cry most on escalators at train stations.“ Dans ce court texte autobiographique, l’auteure tente de mettre à jour par petites touches ce qui a fait de l’écriture sa façon de vivre.Elle reprend les quatre grandes raisons d’écrire proposées par Georges Orwell dans son essai de 1945 “Pourquoi j’écris”. Chaque chapitre porte le titre d’une raison et décrit une période déterminante dans sa vie.Sa vie de mère de famille et sa peur de l’enfermement dans ce rôle; son enfance en Afrique du Sud où…

  • Lectures

    Vagabondes, voleuses, vicieuses, adolescentes sous contrôle, de la Libération à la libération sexuelle, Véronique Blanchard.

    Dans un texte documentaire s’appuyant sur des archives judiciaires du Tribunal pour Enfants de la Seine mais aussi celles d’un “refuge” accueillant les adolescentes le temps d’observer leur comportement, l’historienne brosse le portrait de jeunes femmes en rupture de bans. La société d’après-guerre attend d’elles qu’elles se conforment: qu’elles soient sages, obéissantes, vierges et travailleuses.Pour certaines d’entre elles ce n’est pas possible : menacées dans leur foyer ou bien seulement désireuses de vivre leur vie à leur façon, elles sont pointées du doigt comme déviantes et la société s’organise pour les maîtriser. J’ai trouvé cette enquête passionnante, nourrissante et exigeante. Parfois un peu difficile à lire du fait de la…

  • Lectures

    Jouir, en quête de l’orgasme féminin, Sarah Barmak.

    Traduit de l’anglais par Aude Sécheret. Ce livre est le fruit du travail d’investigation personnelle d’une journaliste canadienne. Elle y compile les résultats de différentes études cliniques sur la sexualité et l’orgasme féminin et les met en relation avec sa propre réflexion sur le sujet, ses conversations avec ses ami(e)s et différentes pratiques thérapeutiques visant à développer une sexualité satisfaisante pour les femmes. Cette lecture ne m’a pas vraiment convaincue même si elle a été plaisante : je l’ai trouvée joyeusement bordélique et assez incohérente. Mais bon, l’auteure dit rechercher avant tout à provoquer une réflexion/des conversations sur ce sujet et non pas à convaincre… Son but est louable, parler…

  • Lectures

    Crazy Brave, Joy Harjo.

    “Though we have instructions and a map buried in our hearts when we enter this world, nothing quite prepares us for the abrupt shift to the breathing realm.“ Comment – alors que je lis des auteur(e)s amérindiens avec appétit depuis presque 20 ans – ai-je pu ignorer l’existence de Joy Harjo ?! J’en reste perplexe et un nouveau monde s’ouvre à moi… Je fonce faire l’emplette de ses recueils de poésie. L’auteure retrace ici son enfance et ses chemins de vie jusqu’à ce qu’elle plonge enfin dans la Poésie pour être pleinement elle-même.Un parcours amérindien malheureusement classique marqué par le racisme, la pauvreté, la violence masculine, l’alcool…mais aussi par la…