• Les doux mots du dimanche

    Réfractaire

    On continue dans un autre genre avec un mot un peu plus contrariant pour #lesdouxmotsdudimanche : réfractaire. Réfractaire, nom masculin, définit l’être humain ou l’animal qui refuse d’obéir, de se soumettre. Les synonymes en sont : insoumis, rebelle. L’antonyme principal : docile. Le mot apparaît en 1546 chez Rabelais et connait un regain en 1792 dans le vocabulaire révolutionnaire. Il raconte celui qui “qui ne se laisse pas appréhender, qu’on ne peut intégrer à un système ». Peu à peu il décrit aussi la personne “insensible, inapte à comprendre ou apprendre”: je connais par exemple des réfractaires aux mathématiques…. De là à dire que celui qui refuse de se soumettre est un c_n…

  • Les doux mots du dimanche

    Mansuétude

    Pour ce premier dimanche de Décembre je vous propose un nouveau mot bienveillant pour #lesdouxmotsdudimanche : mansuétude. La mansuétude, nom féminin, est une qualité : la disposition à pardonner généreusement.Une tendance morale à faire preuve de patience, de douceur et de miséricorde. Qualité divine avant tout, elle peut devenir humaine… voire virer à l’excès et devenir synonyme de faiblesse et d’indulgence excessive ! Son origine étymologique viendrait, par plusieurs détours, de l’adjectif décrivant la qualité d’un animal apprivoisé ( = venant aisément sous la main : manus/main + suescere/coutume) puis par extension la douceur et le calme d’une personne. Ainsi cette disposition à pardonner généreusement viendrait à la fois d’un calme et…

  • Les doux mots du dimanche

    Cacographie

    Aujourd’hui un nouveau mot qui me fait sourire pour #lesdouxmotsdudimanche : cacographie! Ce nom féminin décrit une orthographe incorrecte et par extension une langue contraire aux règles de l’écriture… une sorte de charabia en somme. Cacographie et cacophonie sont donc sœurs, contrevenantes à l’harmonie et au bon goût. Elles inventent leur propre langue, insouciantes ou ignorantes. Pour moi la cacographie est autant source d’agacement que de délices : agacement quand elle me semble provenir d’une forme de paresse que je perçois comme un manque de respect des mots et des personnes; délices quand elle révèle un double sens, un jeu avec le mot et la poésie des erreurs. Allez, je tente une…

  • Les doux mots du dimanche

    Astragale

    Avec cette grisaille j’ai choisi un nouveau mot tout en douceur pour #lesdouxmotsdudimanche : astragale.Un mot dont les sons me font penser aux étoiles et aux rêves. L’astragale, nom masculin, c’est avant tout un os de la cheville qui permet d’articuler la jambe avec le pied : un os déterminant donc pour la marche.Par extension cela a aussi désigné le jeu ancien des osselets et la lecture divinatoire de ces mêmes osselets.Mais les astragales sont également des plantes médicinales de la famille des haricots : on utilise leurs racines depuis l’Antiquité pour stimuler les défenses immunitaires. L’astragale nous permet en substance d’aller de l’avant, de lire les signes que nous envoie l’univers…

  • Les doux mots du dimanche

    Sycophante !

    Un deuxième mot pour #lesdouxmotsdudimanche : sycophante !Je crois que dans ma tête les sonorités de ce mot me faisait imaginer un petit insecte grignoteur de bois… En réalité : sycophante est un nom masculin provenant de la Grèce antique et décrivant un dénonciateur professionnel qui attaquait en justice des personnes riches dans l’espoir d’obtenir une partie de leurs biens si elles étaient condamnées. Au départ, le sycophante dénonçait des voleurs, notamment des personnes qui exportaient des figues qu’elles avaient volé mais cela afin de pouvoir mettre la main sur leur stock. Avec le temps et par extension, un sycophante est devenu un délateur, une personne fourbe et hypocrite. Bref, pas un…

  • Les doux mots du dimanche

    Les doux mots du dimanche

    Mon post de mercredi dernier m’a donné envie d’instaurer un nouveau rendez-vous : #lesdouxmotsdudimanche Chaque dimanche, je partagerai un mot que j’aime ou qui m’étonne, son sens, son étymologie et ce à quoi il me fait penser.Un petit plaisir pour finir la semaine en beauté ! Je commence aujourd’hui avec le mot “fredaine”, nom féminin (utilisé la plupart du temps au pluriel) décrivant un écart de conduite généralement amoureux ou sexuel. Il est utilisé de façon légèrement réprobatrice mais avec indulgence. Ce mot apparaît au tout début du XIVème siècle avec le sens de “chose sans importance” et au XVème de “faire son important” ou “mauvais tour”. J’aime ce mot qui…