• Les doux mots du dimanche

    Carafe

    Allez, une fois n’est pas coutume, une spéciale dédicace @amelievrg pour #lesdouxmotsdudimanche… sur sa forte insistance j’ai choisi pour aujourd’hui le mot carafe. Le mot est importé en français des langues méditerranéennes : il viendrait de l’italien caraffa, de l’espagnol et du portugais garrafa et de l’arabe garafa qui signifie puiser. Il apparaît au XVIème siècle dans notre langue pour décrire une bouteille en verre ou en cristal à base large et col étroit que l’on remplit d’eau, de vin ou de liqueurs. Par métonymie on peut donc boire une carafe, comme on dirait boire un verre. En argot, la carafe peut être la bouche ou la tête mais aussi une personne pas…

  • Les doux mots du dimanche

    Capharnaüm

    Allez, on change de registre pour #lesdouxmotsdudimanche et on s’en va découvrir un mot à l’écriture et à la prononciation étranges : capharnaüm. Le capharnaüm, nom masculin, est un lieu de désordre voire de débauche puis – par analogie – un lieu où s’entasse un bric-à-brac d’objets. Un peu comme un bordel ou un foutoir en somme (tous autant lieux de débauche que bazars d’objets en vrac). L’origine de ce mot est très instructive et ouvre des lectures plus riches 😉 … Capharnaüm est en effet le nom d’une ville située près du lac de Tibériade où, selon les Évangiles, Jésus se serait réfugié lorsqu’il avait été chassé de Nazareth. Il s’y…

  • Les doux mots du dimanche

    Extase

    Allez, on continue avec des mots positifs et forts pour #lesdouxmotsdudimanche ! Aujourd’hui nous parlerons d’extase si vous le voulez bien 😉 L’extase est un nom féminin qui décrit l’état particulier dans lequel une personne se ressent comme « transportée hors d’elle-même ». Cet état est caractérisé par un ravissement, une vision, une jouissance ou une joie extrême. Dans le vocabulaire religieux l’extase est un transport mystique, une union intime avec le divin. Par analogie, l’extase est un enchantement, un ravissement.Le mot vient du grec qui signifie littéralement “être hors de soi”. Quand on est plongé en extase, on est à la fois hors de soi et comme mille fois plus sensible…

  • Les doux mots du dimanche

    Naïf

    Un mot idéal – doux et complexe – pour #lesdouxmotsdudimanche : naïf. Cet adjectif signifiait dans son sens premier originel, natif. Il vient du latin nativus «qui naît, qui a une naissance, un commencement; reçu en naissant, inné; donné par la nature, naturel.” Un premier mouvement en a étendu le sens en simplicité naturelle, sans apprêt. Il caractérisait notamment des descriptions représentant la réalité telle qu’elle était ou en la simplifiant, sans rechercher d’effet.Ce qui était naïf c’était aussi ce qui était préalable à tout système formalisé, l’état de nature en quelque sorte avant que les effets de la culture ne se fassent palpables.Ce n’est que bien plus tard que le sens s’est…

  • Les doux mots du dimanche

    Coquecigrue

    Cette fois ci pour #lesdouxmotsdudimanche j’ai choisi le mot coquecigrue. Une coquecigrue c’est en premier lieu un oiseau imaginaire, chimérique. L’expression “à la venue des coquecigrues” signifie donc à la Saint Glinglin, jamais.Par extension, une coquecigrue est également un fantasme, une illusion ou bien une histoire destinée à tromper les esprits naïfs.La coquecigrue c’est enfin la personne fantasque ou extravagante qui invente ces sornettes. Le terme date du XVIIème et vient probablement de la combinaison des mots coq, cigogne et grue bien que cela ne soit pas démontré.Tout ça pour dire que j’adore les coquecigrues ! Qu’elles soient des histoires farfelues, peu crédibles et un rien moqueuses ou bien juste des personnes…

  • Les doux mots du dimanche

    Crapule

    Aujourd’hui, pour #lesdouxmotsdudimanche j’ai choisi un mot que j’aime particulièrement et dont j’abuse avec plaisir : crapule. La crapule c’est l’ensemble des personnes qui vivent dans la débauche, le vice ou la malhonnêteté. Et, individuellement, une personne sans principes, capable de commettre n’importe quelle bassesse. Sympathique non ? Le terme vient du latin crapula (lui-même emprunté au grec) qui signifiait “excès de vin”… de l’ivrogne on est passé au bon à rien puis à la canaille.Le nom est devenu adjectif, toujours associé à la malhonnêteté et au sordide. Mais, et c’est heureux, il a aussi des usages plus aimables… pensez donc à la sieste crapuleuse… un peu de débauche c’est si doux.En…

  • Les doux mots du dimanche

    Soporifique

    Aujourd’hui pour #lesdouxmotsdudimanche j’ai choisi un terme dont je trouve les sonorités particulièrement expressives : soporifique. Cet adjectif décrit ce qui a la propriété de faire dormir (comme un somnifère ou un narcotique). Par extension et dans le langage familier c’est également ce qui ennuie au point de provoquer le sommeil (comme un discours raté ou une réunion inutile…). Le terme apparaît au XVIème siècle et est construit sur le latin sopor voulant dire profond sommeil. D’ailleurs on disait aussi soporatif, comme le contraire de roboratif (qui revigore, redonne des forces)Ça y est, je vous endors ? 😂 En y réfléchissant, je me dis que pour moi les livres sont soporifiques mais…

  • Les doux mots du dimanche

    Suspicion

    Aujourd’hui pour #lesdouxmotsdudimanche un mot terrible et actuel : suspicion. La suspicion c’est le soupçon, la défiance mêlés d’incrédulité, de doute. Elle est fondée sur des sentiments, des intuitions et des à priori…. C’est aussi, et vous me voyez venir, le diagnostic provisoire d’une maladie en attendant un nouvel examen ou la réponse d’une analyse.Le mot vient du terme soupçon qui lui-même du latin suspicere «regarder de bas en haut», «suspecter, soupçonner». Bref, la suspicion c’est l’attente qui voit le verre à moitié vide… qui part du principe que le personne est mauvaise, toxique. Et quand la suspicion s’installe, elle place tout le travail du côté du “défendeur” pour lutter contre les…

  • Les doux mots du dimanche

    Glouton

    Un mot aux résonances enfantines et rigolotes aujourd’hui pour #lesdouxmotsdudimanche : glouton. Glouton est en premier lieu un adjectif qui qualifie la personne ou l’animal qui mange, qui engloutit les morceaux avec avidité, avec excès (en faisant passer la quantité avant la qualité). Par extension il qualifie également celui qui manifeste de l’avidité.Le terme vient du latin “glutus” qui voulait dire gosier.L’adjectif a également été utilisé comme un nom et ce dès le XIIème siècle pour décrire un goinfre, un débauché et s’est transformé en insulte le glouton étant un truand, un traître.Par ailleurs, le glouton est un mammifère carnassier (aussi appelé carcajou) sorte de petit ours du Canada se nourrissant principalement de…

  • Les doux mots du dimanche

    Anecdote

    Aujourd’hui, pour #lesdouxmotsdudimanche j’ai choisi un mot ambivalent : anecdote. Une anecdote, nom féminin, est un petit fait historique survenu à un moment précis de l’existence d’un être, en marge des événements dominants et pour cette raison souvent peu connu. Le terme est emprunté au Grec et voulait dire littéralement “non publié, inédit”.Dans un deuxième temps cela décrit également une petite aventure vécue dont on souligne le pittoresque ou l’aspect révélateur, significatif. En somme une anecdote est – selon notre point de vue – soit un détail piquant, croustillant et révélateur (presque un scoop pour ceux qui aiment les infos “en off”) soit quelque chose d’inintéressant, qui ne vaut même pas d’être…