• Les doux mots du dimanche

    Volubile

    Un terme entre fleur et parole pour #lesdouxmotsdudimanche : volubile. En botanique, est volubile une plante trop fragile pour se tenir d’elle-même et s’enroulant en conséquence sur une autre pour qu’elle lui serve de support. Le liseron, par exemple, est une plante volubile.Lorsque cet adjectif est associé à une personne (ou par extension sa manière de s’exprimer) c’est pour souligner sa tendance à parler beaucoup, avec aisance et rapidité. Quelqu’un de volubile c’est quelqu’un de loquace, de bavard. Le mot vient du latin volubilis qui décrit quelque chose qui tourne facilement, qui s’adapte, puis qui change voire qui est inconstant. On a souvent pu dire de moi que j’étais volubile, de façon…

  • Les doux mots du dimanche

    Entéléchie

    Je reviens avec #lesdouxmotsdudimanche et ce terme que je viens de découvrir : entéléchie.Bon, comme je suis assez basique en termes de blague j’avoue que j’en avais un certain nombre en tête assez vaseuses… mais ce mot est bien trop beau pour les lui faire subir. Le terme est créé par Aristote qui en fait un principe essentiel de sa philosophie. L’entéléchie c’est ce qui fait qu’on est pleinement : le mouvement qui nous rend réel parce que l’on agit et l’idée qu’on trouve sa perfection quand on met en œuvre ses forces.Par extension, c’est la chose ou la façon d’être qui permet à l’esprit ou au cœur de trouver son plein…

  • Les doux mots du dimanche

    Nostalgie

    Un mot poignant pour #lesdouxmotsdudimanche : nostalgie. La nostalgie c’est initialement l’état de tristesse suscité par l’éloignement du pays natal.Par extension, c’est devenu le regret mélancolique d’une chose ou d’un état révolu, le désir d’un retour dans le passé.Enfin, cela décrit également un état de mélancolie, de tristesse sans cause précise. Le mot vient du grec en combinant retour et douleur (algie) pour fabriquer le mal du retour. Ce sera donc pour moi un dimanche un peu entre deux : la joie de retrouver mes pénates, la peine de dire adieu à une maison familiale, l’envie que les vacances s’éternisent … Et vous, de quoi êtes-vous nostalgique ?

  • Les doux mots du dimanche

    Balsamique

    // VACANCES// Allez un mot étrange pour #lesdouxmotsdudimanche : balsamique. Pour moi, l’adjectif balsamique était immanquablement associé au vinaigre et donc à la cuisine. C’est au détour d’une conversation comme seules peuvent les produire des vacances avec des profs que j’ai découvert que tout un tas de choses pouvaient être qualifiées de balsamiques! Est balsamique ce qui produit, contient ou possède les propriétés du baume. Le baume étant initialement une substance résineuse qui permet d’apaiser des douleurs ou adoucir une amertume. Du coup, on qualifie de balsamique ce qui guérit et apaise les maux du corps ou de l’âme. Ce qui tranquillise, allège et répare.On peut ainsi parler de caresses ou de…

  • Les doux mots du dimanche

    Repos

    // VACANCES// Pour #lesdouxmotsdudimanche le mot de mes prochains jours : repos. De façon générale, le repos est la cessation du mouvement, l’immobilité.En physiologie, il s’agit de l’état d’activité minimale des organes et des muscles.Le repos est aussi le fait d’interrompre un travail professionnel pour reprendre des forces.Par extension – et constatation, le repos est un état de quiétude où l’on ne ressent ni trouble, ni agitation. Figurez-vous qu’en architecture le repos est la large marche qui sépare les séries de marches entre deux paliers (là où on souffle un peu donc). En peinture, c’est la surface unie dans un tableau faite pour que l’œil ne s’y arrête pas et se concentre…

  • Les doux mots du dimanche

    Cabriole

    Un mot qui s’ébroue et rigole pour #lesdouxmotsdudimanche : cabriole. Une cabriole est un bond léger (et folâtre parait-il 😉) et, en danse, un saut où le danseur prend une position oblique et frappe les jambes l’une contre l’autre pendant qu’il est en l’air. Par extension, la cabriole est également un mouvement musical enlevé et sautillant.Au sens figuré, une cabriole est une plaisanterie servant d’échappatoire.Faire la cabriole c’est aussi badiner et, en argot, faire l’amour. Le terme vient du latin “capreola” pour décrire la chèvre sauvage puis, j’imagine, ses bonds soudains. Au XVIIème siècle, la capriolle est une “souplesse confinant à la servilité”. Tout ça pour dire que la chèvre sauvage en…

  • Les doux mots du dimanche

    Sincère

    Pour #lesdouxmotsdudimanche, un adjectif finalement assez peu utilisé : sincère. Est sincère la personne qui exprime ses pensées et sentiments véritables, qui se présente telle qu’elle est, avec bonne foi. Et sont donc sincères les idées ou sentiments réellement éprouvés, pensés ou exprimés.Point de feinte ici, d’hypocrisie ou de perfidie : la personne et les paroles sont sans dissimulation et sans fard. Le mot vient du latin classique “sincerus” : qui est pur, intact, non corrompu. J’aime cet adjectif simple et sans bagage. Moins utilisé et moins galvaudé que le terme “authentique” qui vante aujourd’hui tout et n’importe quoi, il me touche par son absence de coquetterie. Je vous souhaite des…

  • Les doux mots du dimanche

    Fulminer

    Pour #lesdouxmotsdudimanche un mot théâtral : fulminer. Fulminer c’est, au sens premier, lancer de la foudre. Une compétence bien particulière naturellement réservée aux dieux 😉Au figuré, c’est exploser de colère généralement en pestant à voix haute… une compétence relativement bien maitrisée par la plupart des humains. En chimie, fulminer veut tout simplement dire exploser alors qu’en droit canonique (et hop revoilà la divinité) cela veut dire condamner formellement.Une personne fulminant aisément sera appelée un fulminateur ou une fulminatrice. Le mot vient directement du latin “fulminare” pour dire “jeter la foudre”. Et vous, tonnez-vous fréquemment tel un dieu ou une déesse?Vos fulminations sont-elles des colères mises en scène ou des exaspérations morales durables…

  • Les doux mots du dimanche

    Hébétude

    Pour #lesdouxmotsdudimanche un terme qui décrit assez bien mon état actuel : hébétude. L’hébétude est un état caractérisé par un engourdissement ou un effondrement des facultés intellectuelles puis, par extension, l’attitude d’une personne qui se trouve dans cet état.Cela peut parfois être pathologique et il peut s’agir dans ce cas d’un état d’abrutissement intellectuel total, par exemple à la suite d’un choc émotif.Le mot vient du latin “hebetudo” décrivant l’état d’une chose émoussée, manquant de vivacité. Cela fait quelques jours que je flotte, que les contours de ma pensée sont incertains et que je sens que la grosse fatigue me guette si j’ose me relâcher un moment… il me faut encore attendre…

  • Les doux mots du dimanche

    Scandale

    Pour #lesdouxmotsdudimanche un mot qui fait frétiller d’excitation certaines personnes : scandale. Au départ, le scandale c’est ce qui semble incompréhensible et qui, du coup, pose problème à la conscience, déroute la raison ou perturbe la foi. Le scandale est un trouble que l’on rejette car il fait douter des croyances religieuses… premier pas vers le péché.Par extension, le scandale devient le retentissement qu’a un fait ou un comportement que l’on réprouve, qui nous indigne. Enfin, le scandale est une “affaire” à caractère immoral où sont impliquées des personnes que l’on considérait auparavant comme honorables et dignes de confiance. Dans tout scandale, il y a la peur de la chute morale ou…