• Les doux mots du dimanche

    Cabriole

    Un mot qui s’ébroue et rigole pour #lesdouxmotsdudimanche : cabriole. Une cabriole est un bond léger (et folâtre parait-il 😉) et, en danse, un saut où le danseur prend une position oblique et frappe les jambes l’une contre l’autre pendant qu’il est en l’air. Par extension, la cabriole est également un mouvement musical enlevé et sautillant.Au sens figuré, une cabriole est une plaisanterie servant d’échappatoire.Faire la cabriole c’est aussi badiner et, en argot, faire l’amour. Le terme vient du latin “capreola” pour décrire la chèvre sauvage puis, j’imagine, ses bonds soudains. Au XVIIème siècle, la capriolle est une “souplesse confinant à la servilité”. Tout ça pour dire que la chèvre sauvage en…

  • Les doux mots du dimanche

    Sincère

    Pour #lesdouxmotsdudimanche, un adjectif finalement assez peu utilisé : sincère. Est sincère la personne qui exprime ses pensées et sentiments véritables, qui se présente telle qu’elle est, avec bonne foi. Et sont donc sincères les idées ou sentiments réellement éprouvés, pensés ou exprimés.Point de feinte ici, d’hypocrisie ou de perfidie : la personne et les paroles sont sans dissimulation et sans fard. Le mot vient du latin classique “sincerus” : qui est pur, intact, non corrompu. J’aime cet adjectif simple et sans bagage. Moins utilisé et moins galvaudé que le terme “authentique” qui vante aujourd’hui tout et n’importe quoi, il me touche par son absence de coquetterie. Je vous souhaite des…

  • Les doux mots du dimanche

    Fulminer

    Pour #lesdouxmotsdudimanche un mot théâtral : fulminer. Fulminer c’est, au sens premier, lancer de la foudre. Une compétence bien particulière naturellement réservée aux dieux 😉Au figuré, c’est exploser de colère généralement en pestant à voix haute… une compétence relativement bien maitrisée par la plupart des humains. En chimie, fulminer veut tout simplement dire exploser alors qu’en droit canonique (et hop revoilà la divinité) cela veut dire condamner formellement.Une personne fulminant aisément sera appelée un fulminateur ou une fulminatrice. Le mot vient directement du latin “fulminare” pour dire “jeter la foudre”. Et vous, tonnez-vous fréquemment tel un dieu ou une déesse?Vos fulminations sont-elles des colères mises en scène ou des exaspérations morales durables…

  • Les doux mots du dimanche

    Hébétude

    Pour #lesdouxmotsdudimanche un terme qui décrit assez bien mon état actuel : hébétude. L’hébétude est un état caractérisé par un engourdissement ou un effondrement des facultés intellectuelles puis, par extension, l’attitude d’une personne qui se trouve dans cet état.Cela peut parfois être pathologique et il peut s’agir dans ce cas d’un état d’abrutissement intellectuel total, par exemple à la suite d’un choc émotif.Le mot vient du latin “hebetudo” décrivant l’état d’une chose émoussée, manquant de vivacité. Cela fait quelques jours que je flotte, que les contours de ma pensée sont incertains et que je sens que la grosse fatigue me guette si j’ose me relâcher un moment… il me faut encore attendre…

  • Les doux mots du dimanche

    Scandale

    Pour #lesdouxmotsdudimanche un mot qui fait frétiller d’excitation certaines personnes : scandale. Au départ, le scandale c’est ce qui semble incompréhensible et qui, du coup, pose problème à la conscience, déroute la raison ou perturbe la foi. Le scandale est un trouble que l’on rejette car il fait douter des croyances religieuses… premier pas vers le péché.Par extension, le scandale devient le retentissement qu’a un fait ou un comportement que l’on réprouve, qui nous indigne. Enfin, le scandale est une “affaire” à caractère immoral où sont impliquées des personnes que l’on considérait auparavant comme honorables et dignes de confiance. Dans tout scandale, il y a la peur de la chute morale ou…

  • Les doux mots du dimanche

    Paresse

    Allez, un peu tard mais quand même pour #lesdouxmotsdudimanche, le mot parfait : paresse. La paresse c’est la propension à ne rien faire, une sorte de répugnance au travail, à l’effort qu’il soit physique ou intellectuel. C’est le manque d’énergie face à une activité et une faiblesse de caractère qui porte à l’inaction. Cette paresse-là est un des sept péchés capitaux de la religion chrétienne. La paresse c’est aussi le goût du “farniente”, littéralement le désir passager de ne rien faire et de n’appliquer sa réflexion à aucun sujet. Le mot vient du latin, qui manifestement s’y connaissait en paresse : “pigritia” voulant dire “paresse; paresse de l’estomac” et dérivé de…

  • Les doux mots du dimanche

    Tarabuster avec @c_est_ma_kam

    Aujourd’hui, pour #lesdouxmotsdudimanche j’ai une guest star de choc : @c_est_ma_kam qui me fait le plaisir d’illustrer à sa façon sans pareille le mot que j’ai choisi ! Je suis joie!Comme terrain de jeu commun, un mot qui me fait rire alors que c’est pas son but 🙁 : tarabuster. Tarabuster quelqu’un c’est l’importuner, l’enquiquiner en l’interrompant, lui disant des choses désagréables, en le harcelant par des questions, des demandes, des récriminations…Au début, tarabuster voulait juste dire faire du bruit. L’intention d’avoir un effet désagréable sur quelqu’un est apparu assez rapidement et est finalement restée.Tarabuster c’est donc houspiller ou harceler quelqu’un.C’est aussi par extension, se tracasser, se faire du souci.Une pensée peut ainsi vous…

  • Les doux mots du dimanche

    Suivez-moi-jeune-homme

    Pour #lesdouxmotsdudimanche, un mot composé, désuet et charmant, qui ne laisse pas indifférent : suivez-moi-jeune-homme. Un suivez-moi-jeune-homme c’est un ruban composé d’un nœud et de deux bandes flottant au vent que les femmes mettaient sur leurs chapeaux au XIXème. Un mouvement de ruban guilleret et potentiellement fripon pour mettre les messieurs dans tous leurs états on dirait bien… Ce que j’aime c’est qu’il existait au moins deux expressions approchantes tout aussi enlevées !Ainsi, un suivez-moi-gendarme était un type de casquette porté particulièrement par les proxénètes.Enfin, un suivez-moi-mademoiselle c’était tout simplement un veston! Voir ces messieurs en bras de chemise suscitait donc l’émoi mais le veston aussi. D’ailleurs en argot du XIXème…

  • Les doux mots du dimanche

    Incandescence

    Pour #lesdouxmotsdudimanche un mot comme une flamme : incandescence.J’ai pensé à ce mot en lisant le post d’@alexandriane de vendredi dernier, dédié à son partenaire entre feu et jeu (si vous ne la lisez pas déjà filez-y vite, ses mots sont des pépites). L’incandescence c’est l’état ou la propriété d’un corps qui, soumis à une forte chaleur, se met à émettre un rayonnement lumineux. Une lampe peut être à incandescence par exemple.De façon figurée, c’est aussi une vive excitation, une exaltation ardente et le rougeoiement du visage qui la révèle.Le mot vient du latin incandescere signifiant “être en feu, s’embraser”. En pensée, je mêlais déjà spontanément incandescence et indécence dans une sorte de…

  • Les doux mots du dimanche

    Commotion

    Pour #lesdouxmotsdudimanche un terme aux effets sismique : commotion. Une commotion c’est “une secousse qui perturbe un système organisé”. Cette définition générique permet d’aborder tout à la fois les commotions physiques – ces ébranlements produits dans l’organisme ou dans le système nerveux par un choc violent, direct ou indirect, et entraînant des troubles – ou psychiques – vives émotions positives ou négatives entraînant des changement de comportements.Une commotion peut également être ressentie par un groupe humain, une société et s’apparente alors à un soulèvement ou une révolution. Le terme vient directement du latin “commotio” signifiant « ébranlement, secousse » et au figuré « agitation de l’âme, émotion, perturbation”.Un petit tour dans le…